Amérique centrale. D’où viennent-elles et qui composent ces caravanes ? Est-ce « les envahisseurs » dénoncés par Trump ?

jeudi 8 novembre 2018
par  Marsanay
popularité : 4%

Il n’y a pas de pire Guatepeor (le Guate-pire) pour ceux qui fuient le Guatemala (le Guate-mal), le Honduras et le Salvador, pour ceux qui rejoignent sans plus y penser la caravane qui passe devant leur porte en direction d’un Nord qui signifie pour eux l’espoir. Regroupés, on le voit, ils pensent qu’ils courent moins de risques de vols, de séquestration, de prostitution, ou qu’on les viole ou les tue lors d’une attaque. Ils fuient en laissant derrière eux le peu qu’ils ont pour conserver au moins leur vie.

Par Andrés Alsina

«