Conférence-débat : "La Grèce à l’heure de SYRIZA"

dimanche 25 janvier 2015
par  Universite Populaire Toulouse
popularité : 4%

L’Université Populaire de Toulouse et la Fondation Copernic 31 vous invitent à participer à la conférence-débat "La Grèce à l’heure de SYRIZA" avec Nikos Smyrnaios le 17 février à 20H30 au Bijou.

Malgré la campagne haineuse, menaçante et les ingérences des gouvernements, des institutions européennes…le peuple grec n’a pas eu peur, il a voté majoritairement SYRIZA. C’est une bouffée d’air frais qui souffle sur l’Europe. Dans la dernière ligne droite, les conservateurs de tous poils ont agité deux épouvantails pour amoindrir le vote SYRIZA :
- le risque de contagion à d’autres pays dont l’Espagne où Podémos caracole en tête des sondages et donc la responsabilité que porteraient les grecs d’avoir ouvert la porte à la gauche radicale en Espagne aussi ;
- la déception qu’encourt le peuple grec en votant pour SYRIZA car la formation ne tiendra pas ses promesses et se pliera de toutes façons aux injonctions de l’Europe et du capital.
Cet argument est surprenant, car hormis d’être avancé par les libéraux, il est repris par une partie de l ’extrême gauche, qui traite SYRIZA à peu près de la même façon que le Parti Socialiste Grec.
Cet aspect du débat est très important à reprendre. Durant de longues années, ce fut un acquis des mouvements progressistes et radicaux, de savoir établir des différences, apporter des soutiens…tout en gardant un droit de critique.
Cette façon de faire de la politique intégrait, somme toute, la compréhension de ce qu’était une tactique avec un programme électoral d’une dizaine de points, compréhensible à une échelle de masse et pouvant être porté par de millions de citoyens. Il s’agit aussi de la compréhension de ce qu’est une stratégie, une vision à long terme, de gagner les élections pour redonner confiance à un peuple, fatigué par l’austérité, qui assume les compromis qui pourront surgir et qui inclut la dynamique que peut enclencher en Europe un tel changement.
Enfin et surtout cette vision des choses ne s’en remet au seul contenu du programme mais aussi à la mobilisation des masses. Bien sûr, et parce que cela a déjà existé, cette gauche là peut aussi décevoir, ne pas respecter ses engagements ou être contrainte de ne pas les respecter… Mais la différence se fera sur le terrain des luttes et des mobilisations.
Nous voulons, lors de cette conférence, revenir sur les résultats des élections, le gouvernement mis en place et favoriser un débat sur le programme de SYRIZA et les premières mesures. Nous avons invité toutes les composantes de la gauche radicale ainsi qu’EELV pour débattre de cette situation nouvelle, d’une nouvelle dimension de l’internationalisme, du soutien qu’il faudra apporter à SYRIZA et Podémos.

Nikos Smyrnaios, maître de conférence en Sciences de l’information et de la communication, Université de Toulouse 3, membre du Conseil d’Orientation de lUniversite Populaire de Toulouse.

L’Université Populaire de Toulouse et la Fondation Copernic 31 ont décidé de suivre de prés la campagne électorale grecque et les premiers pas d’un gouvernement de Syriza, si celui-ci gagne. Pour ce faire nous avons créé un portail dédié à l’adresse :
http://scoop.it/t/syriza-podemos