« Gilets jaunes » : Macron affirme l’inverse de ce que disent ses services de renseignement

samedi 9 mars 2019
par  Marsanay
popularité : 3%

Face à des journalistes fin janvier, Emmanuel Macron évoquait « 40 000 à 50 000 militants ultras » à l’origine de l’embrasement des manifestations des « gilets jaunes » et mettait en garde contre ces violences orchestrées par les extrêmes. Problème : au même moment, ses propres services de renseignement dressaient un constat exactement inverse. L’ultradroite et l’ultragauche seraient « quasi inexistantes au sein des cortèges ».
PAR MATTHIEU SUC
ARTICLE PUBLIÉ LE VENDREDI 8 MARS 2019 Médiapart

«