Ecologie & Politique

l’ Université Populaire de Toulouse ouvre, durant le dernier trimestre 2015, une série de conférences qui ont pour dénominateur commun l’écologie politique. Nous n’avons aucune illusion sur les résultats de la COP 21 car les gouvernements pour l’essentiel néolibéraux, avides de profits immédiats et qui dirigent le monde n’ont pas pris la mesure du danger qui nous guette.

Notre projet, avec d’autres, est d’élaborer un projet d’émancipation de l’humanité vis à vis de toutes les formes d’oppression. Un projet d’émancipation prenant en compte une nouvelle relation avec la nature, l’environnement et la planète. Le succès d’Alternatiba Toulouse lors du weekend du 12&13 septembre témoigne d’un véritable intérêt pour agir immédiatement proposer ici et maintenant des alternatives aux politiques néfastes pour la planète Il ne sert à rien d’opposer ceux qui agissent immédiatement dans tous les domaines de la vie courante, circuits courts, constructions alternatives, agriculture raisonnée...et ceux qui agissent pour changer le système. Le capitalisme peut absorber bien des expériences et bien des alternatives si on ne touche pas à son logiciel


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 29 mars 2020
par  Marsanay

Razmig Keucheyan : « La sobriété ne peut s’organiser que collectivement »

Le sociologue Razmig Keucheyan explore les pistes ouvertes par la crise sanitaire pour repenser nos besoins. Le défi à relever est double : les satisfaire de manière égalitaire, mais limiter ceux qui ne sont pas soutenables.
28 mars 2020 Par Fabien Escalona Médiapart
«

mardi 24 mars 2020
par  Marsanay

Pour les économistes Maxime Combes, Geneviève...

Pour les économistes Maxime Combes, Geneviève Azam, Thomas Coutrot et le sociologue Christophe Aguiton, « l’histoire n’est pas écrite » et il existe encore des moyens pour faire basculer la mondialisation du côté de la réduction des inégalités, expliquent-ils, dans une tribune au « Monde ».
«

jeudi 19 mars 2020
par  Marsanay

Coronavirus : le transport aérien aux avant-postes des ruptures à venir

Secteur fétiche du néolibéralisme depuis Reagan, le transport aérien est aujourd’hui à terre avec l’épidémie du coronavirus. Les compagnies aériennes crient au secours, les gouvernements se disent prêts à les renationaliser. L’aérien est-il le symbole de ce qui nous attend ?
PAR MARTINE ORANGE
ARTICLE (...)