L’avenir de l’usine BOSCH de Rodez

jeudi 14 mars 2019
par  Marsanay
popularité : 1%

"Après l’échec de l’horlogerie, lors du dernier CSE la direction a annoncé que le projet insourcing avait été recalé par la division AS car le site de Rodez était trop cher.... A ce stade ce n’est pas comme l’espère certain l’aéronautique qui sauvera le site. Si Bosch voulait vraiment s’inscrire dans ces nouveaux marchés, il le ferait comme par le passé avec le freinage ou les chaudières par le biais de rachat ou prise de participation dans le capital d’entreprises présentes dans le domaine"

«