Eborgnements, tabassages, humiliations : les syndicats de police imposent l’omerta

dimanche 12 mai 2019
par  Marsanay
popularité : 2%

En six mois d’affrontements, pas un syndicat de police représentatif n’a pris ses distances avec le maintien de l’ordre prôné par Christophe Castaner. Non seulement les lanceurs de balles de défense sont défendus et les violences policières légitimées, mais toute voix discordante est chassée, étouffée, poursuivie.

PAR KARL LASKE
ARTICLE PUBLIÉ LE SAMEDI 11 MAI 2019 Médiapart

«