le 31 mars un cap a été franchi dans la mobilisation.

samedi 2 avril 2016
par  Marsanay
popularité : 7%

La 4ième journée du mois de mars a été un « énorme succès + 1 million au niveau national, de 70000 à 100 000 (1) à Toulouse. Nous somme encore en deçà des grosses manifs de 2010 et des mouvements sociaux de 2006, 2003, 1995, mais nous sommes revenus à un niveau de mobilisation qui pèse et qui n’interdit rien.
(1) Comme souvent, comme toujours le nombre de manifestant e s est source de débats contradictoires. Dans le cas présent nous avons pris une fourchette de deux chiffres celui de l’inter syndicale 100 000 et celui qui était l’estimation de bon nombre d’organisateurs. Mais la tonalité de la presse ce matin mettait l’accent sur l’ampleur de la manifestation. Cela est l’essentiel !

Très majoritairement la mobilisation était composée de salarié e s 70 à 75%. L’autre partie étant composée de jeunes essentiellement lycéens. C’est un fait que nous avions noté dès le début, la faiblesse de la mobilisation étudiante qui se vérifie au plan national.Un cap a été franchi le 31, mais il n’inverse pas ce que nous analysons depuis le début, à savoir que ce mouvement prendrait du temps à se construire. Il nécessite un travail de conviction, d’analyse que des années de recul idéologiques, de pertes de repères complique. Il n’y a pas de raccourci possibles : il faut d’abord gagner la bataille idéologique pour construire un mouvement dans la durée, majoritaire seule solution pour contraindre le gouvernement à retirer son plan. Ce mouvement sera fait de multiples actions qui vont de la grève en passant par les blocages les occupations de place, les manifestations…mais la grève reste l’outil le plus efficace. Pour qu’elle devienne générale, il faut qu’elle soit l’affaire des travailleurs et des travailleuses eux-mêmes qu’ils s’en emparent et qu’ils la décident.

Le film Comme des lions, projeté le 31 au cinéma UTOPIA -la sociale est descendue dans la rue- est un excellent outil de travail pour comprendre comment on construit une mobilisation. On voit le cheminement patient de centaine d’ouvriers qui prennent le temps de discuter de la forme que doit prendre leur action, du choix de leur cible, des rapports qu’ils établissent avec ceux et celles qui n’ont pas basculé dans la grève, de l’utilisation de la force…A voir absolument.

Deux nouvelles journées de mobilisation le 5 et le 9 avril. Et hop avril plus haut que mars !

Des nouveaux articles utiles pour la bataille des idées
lire ici
lire ici
lire ici
lire ici
lire ici

Deux vidéos
lire ici
lire ici
Le portofolio de Médiapart sur la manif de toulouse
regarder ici


Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234