Etats généraux du rail : c’est mal parti !

samedi 2 avril 2016
par  Marsanay
popularité : 6%

Nous avons demandé à Jean-Paul Damaggio une première impression sur les États généraux. Nous y reviendrons.
Jean-Paul Damaggio est animateur du collectif Alternative à la LGV

C’était une promesse de campagne : l’organisation par le Conseil régional LRMP des Etats Généraux du Rail. Aujourd’hui, avec un peu de retard, c’est parti : voir ICI.
Et disons le tout de suite, c’est mal parti. Lisez plutôt :
"La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, autorité organisatrice des transports régionaux et responsable de l’aménagement du territoire, souhaite que les habitants de son territoire puissent s’exprimer sur les enjeux multiples de la mobilité (sociaux, économiques et environnementaux) et leurs attentes dans le cadre des nombreux projets à poursuivre ou à construire (développement des TER, arrivée de la grande vitesse, maillage des différents réseaux de transport et devenir des trains d’équilibre du territoire)."
Exprimez-vous… sur "l’arrivée de la grande vitesse" ! Car elle est inévitable ? Alors que pour le moment on en est au stade de l’avis défavorable de l’enquête d’utilité publique il faut discuter des bonnes conditions de son installation.
Pire, c’est pas seulement le GPSO qui est ainsi validé mais aussi la LGV Montpellier-Perpignan et même l’impossible Toulouse-Narbonne !
LGV sur toute la ligne ! La source du mal devient le remède !
Carole Delga procède comme François Hollande quand il est arrivé au pouvoir : on va faire l’inventaire des besoins pour décider des priorités. C’est ainsi qu’une première commission Duron a étudié la fiabilité du tout LGV, et a décidé de tout reporter après 2030, sauf une exception, si les moyens sont là : Bordeaux-Toulouse. Or tout a continué comme avant et fait du quinquennat actuel le plus LGV de toute l’histoire.
Pourquoi la LGV est la source du mal du ferroviaire ? Car le rapport entre le montant des investissements et les bénéfices sociaux est lamentable. Pour le bien de quelques-uns tout le système ferroviaire est conduit au gouffre ! Nous ne comptons plus le nombre d’experts ayant confirmé ce bilan mais les politiques n’en ont rien à faire.
La nouvelle majorité prétend donner la parole aux citoyens sauf que si vous allez sur le nouveau site internet de la Région, vous n’accédez plus à la moindre information sur les décisions. Va-t-on regretter Martin Malvy qu’on prenait pour le plus pro-LGV des politiques ? A suivre.
Jean-Paul Damaggio
La dépêche du 25 mars 2016

lire ici
lire ici


Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234