La concurrence devait créer des emplois

jeudi 11 août 2016
par  Marsanay
popularité : 11%

L’ouverture de la concurrence dans le secteur des télécommunications devait favoriser la création d’emplois à travers l’arrivée de nouveaux opérateurs et faire le « client roi » par le jeu naturel de la concurrence à travers la baisse des coûts. Evidemment cela n’était qu’un leurre. L’ouverture de la concurrence, rendue possible après la privatisation de France Télécom à la fin des années 90, a servi d’abord à faire la fortune des Drahi et Niel qui ont désormais rejoint Bouygues au TOP 100 des plus grosses fortunes françaises. Quant aux clients ils quittent en masse SFR. En un an, l’opérateur téléphonique a perdu plus de 750 000 clients, mécontents des prestations offertes.
5000 emplois doivent être supprimés chez SFR, ils s’ajoutent aux milliers d’emplois déjà disparus chez Orange, Free et Bouygues. Alors qu’il faudrait une riposte énergique et unitaire des syndicats , les deux premiers chez SFR la CFDT et l’UNSA ont déjà annoncé qu’ils allaient accompagner cette nouvelle saignée en faisant en sorte qu’elle ne soit trop douloureuse !!
Ci-dessous un tract de SUD PTT diffusé chez les différents opérateurs, un article de Médiapart sur SFR et les méthodes Drahi et deux articles parus dans l’Humanité.

« 

« 

Articles de l’Humanitélire ici
lire ici