lundi 9 mai 2016
par  Universite Populaire Toulouse

Conférence - débat : " C’est du Propre ! "

Syndicalisme et travailleurs du "bas de l’échelle"


L’Université Populaire de Toulouse invite Cristina Nizzoli le lundi 30 mai à 20H30 à la Bourse du Travail, place Saint Sernin, Toulouse.

« Ce n’est pas parce qu’on nettoie la merde des autres qu’on n’existe pas ! » Pour Ana, immigrée et salariée du secteur de la propreté, la question qui se pose est avant tout celle de la reconnaissance de ce « sale boulot ». Temps partiel imposé, rythmes de travail effrénés, horaires éclatés, non-respect du droit du travail, tels sont les facteurs qui marquent l’expérience des salariés sous-traités de la propreté. Dans ce contexte, malgré l’absence de véritables campagnes de syndicalisation, c’est l’action quotidienne de syndicalistes de terrain qui permet aux syndicats de maintenir un lien avec ce monde du travail profondément précarisé.

JPEG - 30.2 ko

Fondé sur une enquête comparative et ethnographique, cet ouvrage nous immerge dans le travail quotidien des syndicalistes du secteur de la propreté à Marseille et à Bologne. Ici, face à des travailleurs invisibilisés du fait de leur appartenance de classe, de sexe et de race, les syndicats tendent à reproduire des pratiques syndicales forgées à l’époque de la « société salariale ». Pourtant, cette étude montre l’importance de la prise en compte du potentiel émancipateur contenu dans les expériences de vie et de travail des salariés du bas de l’échelle pour l’élaboration de nouvelles stratégies syndicales.

Cristina Nizzoli, née en Italie, a soutenu sa thèse en sociologie au Laboratoire d’économie et sociologie du travail (LEST) d’Aix-en-Provence. Lauréate du DIM Gestes en 2015, elle est aujourd’hui post-doctorante au Centre Maurice Halbwachs


Articles les plus récents

lundi 23 mai 2016
par  Universite Populaire Toulouse

Enregistrement sonore de la conférence de Vanessa Codaccioni

Toulouse, Le Bijou, le 18 mai 2016.
" Qu’ont en commun d’anciens collaborateurs qui ont fui la France à la Libération, des activistes de l’OAS, des espions soviétiques, des gauchistes de Mai 68 et de la Gauche prolétarienne, des autonomistes corses, basques et bretons ou des membres d’Action Directe (...)

dimanche 22 mai 2016
par  Marsanay

Violences et divisions : le duo gagnant du couple Gouvernement/Medef

La semaine qui vient de s’écouler, riche en mobilisation, particulièrement le 19 mai avec blocages et manifestation de même ampleur que le 9 avril n’a pas, pour autant, réussi à enclencher la reconduction de la grève dans des secteurs décisifs. En revanche, elle indique une direction pour le mouvement (...)

dimanche 22 mai 2016
par  Marsanay

Un intellectuel discret au service du capital

D’Alain Finkielkraut à Jacques Attali, les figures emblématiques de la pensée de droite ne sont souvent plus que des épiphénomènes ayant pour fonction de façonner la rhétorique médiatique de l’ordre dominant. Leur pouvoir est moins grand que celui de praticiens et producteurs d’idées qui se chargent de (...)

lundi 16 mai 2016
par  Marsanay

En attendant les routiers et les cheminots

Le 12 mai, la manifestation, appelée par l’intersyndicale, a conclu une semaine riche en mobilisations. Ce fut la riposte immédiate à l’annonce du 49-3 le mardi 10 dès 18h00 qui a réuni 1500 personnes (au moment le plus fort selon La Dépêche). Le lendemain, à l’appel du collectif "Y a pas (...)