lundi 28 septembre 2020
par  Universite Populaire Toulouse

ANNULEE - Conférence-débat : Histoire des privatisations des biens publics

L’Université Populaire de Toulouse en partenariat avec la librairie Terra Nova invite Laurent Mauduit le mardi 13 octobre à 20H30 au Bijou, 123 avenue de Muret, Toulouse.

Écrivain et journaliste, Laurent Mauduit est cofondateur du journal Mediapart et auteur d’une quinzaine d’essais.

Prédations

Quand tout sera privé, nous serons privés de tout ! Ce slogan, vu dans les manifestations contre la réforme des retraites ou en défense de l’hôpital public, à l’hiver 2019-2020, est le révélateur d’une prise de conscience collective : alors que les controverses autour des privatisations n’ont longtemps intéressé que des cercles restreints, désormais des mobilisations citoyennes nombreuses s’opposent à ces opérations de prédation, considérant qu’il serait irresponsable d’abandonner des biens publics aux logiques concurrentielles.

JPEG - 44.8 ko

Depuis 1986, la France est frappée par les privatisations. Avec le temps, le séisme a pris de l’ampleur et, après les banques, l’industrie et la finance, de nombreux secteurs stratégiques et services publics sont cédés aux appétits privés (aéroports, autoroutes, EDF) et d’autres sont directement menacés (Sécurité sociale, hôpital public, université, La Poste, SNCF). Le modèle français est démoli par pans entiers au profit d’une marchandisation généralisée.
Le nouveau capitalisme, plus tyrannique que le précédent, ne connaît pas de bornes, et ce livre apporte de nombreuses révélations sur l’affairisme qui a constamment accompagné ces cessions. Toutefois l’analyse de ce processus montre que toutes les grandes vagues de nationalisations du xxe siècle ont débouché sur des échecs. C’est pourquoi il invite à former un nouvel avenir loin du capitalisme (comme du communisme) d’État : celui des communs.


Articles les plus récents

mercredi 21 octobre 2020
par  Marsanay

Le « bougé » écologiste de la CGT crée des remous en interne

Le rapprochement décidé par Philippe Martinez entre le syndicat à la culture industrialiste et des ONG comme Greenpeace passe mal auprès de certaines fédérations.
Par Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières Publié hier à 09h55 Le Monde
«

mardi 20 octobre 2020
par  Marsanay

Pétrole. Total accusé de faire main basse sur les terres en Ouganda et Tanzanie

Un rapport ajoute des témoignages à charge contre la multinationale française, dont les filiales et sous-traitants sont suspectés de violer les droits humains en Ouganda et Tanzanie.
L’Humanité, 20 octobre 2020
«

lundi 19 octobre 2020
par  Marsanay

ONET Ouest, les grévistes suspendent le mouvement. DEBOUTS, FIERS ET SOLIDAIRES

Après 10 jours de lutte, 5 réunions de négociations, les grévistes ont mis fin à la
principale inégalité entre salariés qui perdurait depuis la prise du marché AIRBUS. La revalorisation du taux horaire à 11,60 pour les ATQS1 (+0,62cts sur 2 ans), concerne 85 salarié-es sur 160 grâce l’action de (...)

lundi 19 octobre 2020
par  Universite Populaire Toulouse

Forum Social et Environnemental de l’Aéronautique

Enregistrement par l’association Mém’Audio du Forum Social et Environnemental de l’Aéronautique à la Bourse du Travail le 10 octobre à Toulouse.
mém’Audio
L’aéronautique en Occitanie par Jean-Marc Zuliani, géographe à l’Université Toulouse Jean Jaurès (UT2J)
Les enjeux sociaux et économiques par Xavier (...)